Les âmes passagères..

« …Les enfants qui meurent jeunes, mais aussi ceux qui se sont incarnés fugitivement, fausse couche, avortement, mort à la naissance, sont des âmes passagères. Certains sont partis avant même d’avoir eu le temps de vivre, d’exister à nos yeux. Sans visage, ils n’ont pas laissé de traces, on les a relégués dans le silence et l’oubli.
Pourtant ils sont là dans nos ombres, parfois dans l’évanescence de pensées éphémères, parfois disparus de notre conscience. Il arrive aussi qu’ils nous hantent et se rappellent à nous de multiples façons.
Ceux que nous n’avons pas reconnus peuvent assombrir notre vie sans que nous en ayons conscience, parce qu’eux-mêmes vivent la tristesse de ne pas avoir été nommés, et aimés.
Ils ont besoin de notre regard et de notre amour pour que leur incarnation éphémère soit justifiée, qu’ils ne soient pas venus pour rien, en quelque sorte… »

Les anges ne meurent jamais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*